Vacances en balades

Si les pays du Golfe offrent très peu d’opportunités de promenade en pleine nature et encore moins en forêt, la Jordanie par contre regorge de magnifiques coins à découvrir à pied.  Suivant les saisons, on peut se rendre dans une région ou une autre pour effectuer des balades aisées, accessibles à tous. La Jordanie offre aussi des possibilités de treks jusqu’au niveau 3, de varappe et de descentes de canyons en rappel, mais il n’est pas nécessaire de s’adonner à ces sports pour apprécier la nature.

Les forêts du Nord sont les dernières de Jordanie et même peut-être du Moyen-Orient, malheureusement vouées à disparaitre sous la pression des populations villageoises. Ce sont des forêts de type méditerranéen, clairsemées de pâturages aux roches calcaires. Au printemps, les fleurs envahissent pour une courte période les prairies et les sous-bois.

Les wadis latéraux qui descendent du plateau jordanien vers la Vallée du Jourdain et la Mer Morte offrent de ravissants paysages. De niveau aisé dans le Nord, ils deviennent beaucoup plus abrupts dans la région de la Mer Morte et le long du Wadi Araba. Ils donnent lieu à des canyons de toute beauté, qui se laissent facilement parcourir dans leur partie inférieure, en marchant souvent dans le cours de la rivière,  mais deviennent difficile à partir d’un certain stade avec souvent des chutes d’eau voire des falaises. Les balades en wadi doivent toujours être soigneusement planifiées et dépendent beaucoup de la météo. Un temps pluvieux rend dangereux ce genre d’excursions, même si les pluies se situent beaucoup plus loin sur le plateau.  

Le désert de l’Est est un endroit tout à fait inconnu pour les balades à pied, vu son environnement austère de basalte et son ensoleillement. Pourtant une marche est le seul moyen d’appréhender cette nature si particulière et découvrir la vie qui se cache dans ce biotope à première vue si inhospitalier. C’est également une expérience unique que de se retrouver ainsi entre ciel et terre, sans rien d’autre… pas de montagnes à admirer, pas de vallée, pas ou très peu de végétation, juste des plaines et des collines dont les teintes varient du beige au noir.  Au milieu de cette immensité, on réalise alors notre dimension humaine très relative et notre vulnérable … une leçon d’humilité.

La région de Dana représente une destination intéressante pour son écosystème et sa géologie formée de roches de grès clair modelées par l’érosion.  Différents itinéraires permettent de parcourir la région supérieure de ce large wadi et les zones environnantes ou de descendre jusque dans le Wadi Araba. Un peu plus au sud, les environs de Petra offrent également de plusieurs possibilités de marche dans un paysage de grès blanc ou rose si typique de Petra, parfois en surplomb des montagnes rocheuses qui descendent vers le Wadi Araba.

Finalement Wadi Rum… avec ses plaines et ses montagnes qui font sa célébrité, une zone où l’on peut marcher librement pendant des heures, loin des pistes parcourues par les jeeps.

N’importe quelle balade peut toujours être l’occasion d’un peu de nettoyage et j’encourage vivement les voyageurs d’emporter un sac et des gants pour consacrer un peu de temps au ramassage de déchets.

Pour en savoir plus, visitez le site www.pathofjordan.net qui vous expose les milles et une façons de visiter la Jordanie ! Contactez-moi via mon site en mentionnant « AnnoncesGolfe » comme source, vous recevrez une petite surprise lors de votre voyage!

A bientôt !

(Toutes les photos de ce blog appartiennent à l’auteure et sont soumises aux droits d’auteur)

Posted by

Admin

Admin du site www.annoncesgolfe.com

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter